Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Programme

 

 

 

 

Juin : Pompage de la Foux de st Anne
La bendola

Aout : La Coume Ournède

Octobre : La Dent de Crolle

Novembre ; Scialet Robin

Articles Récents

Pages

Catégories

9 avril 2015 4 09 /04 /avril /2015 12:18

Week-end de Pâques 2015.

Participants : Pierre H, Hervé, Laure pour les Aragnous

Jean-Pierre, Véro, Laurent, Michel pour les Joyeux Croque Cailloux du vaucluse.

 

Notre objectif principal est de faire Puech Nègre jusqu'à l'actif.

Départ pour nous trois de Toulon à 7h30 samedi. Nous retrouvons Michel au gite à Lanuejols en tout début d'après midi, et nous décidons d'aller repérer l'entrée de la cavité (on connais déjà mais on est plus très sûr...). Nous repérons également le Valat Nègre pour le lundi.

Puis petite ballade sur la corniche, en face du causse Méjean, très sympa. Nous rentrons au gite après avoir bien occupé notre après-midi.

Les autres nous rejoingnent pour le repas.

Interclub sur le causse Noir
Interclub sur le causse Noir

Apéro, repas convivial apporté par Laurent, puis préparation de la nourriture pour sous terre, et dodo.

Le lendemain lever 7h00, départ du gite 8h15 et arrivée sur zone vers 9h15.

Il a pas mal plu cette nuit, ça va mouiller dedans, mais bonne nouvelle aujourd'hui il fait beau.

Nous nous équipons rapidement à la voiture. Il fait seulement 2 petits degrés et le vent souffle.  Après 20 minutes de marche nous voilà à l'entrée.

Interclub sur le causse Noir

Malheureusement un groupe de 7 personnes nous a devancé et est déjà en train d'équiper. Nous allons donc devoir rééquiper par dessus ou trouver une deuxième voie.

Michel attaque les ressauts d'entrée et le P20.

Interclub sur le causse Noir
Interclub sur le causse Noir

Nous rejoingnons la première équipe en haut du P87. Je prend le relai à l'équipement. Le puits est pas mal fractionné. Bien sûr le premier groupe a utilisé les broches. J'essaye de trouver des spits, mais beaucoup sont en piteux état. Il y en a même un qui me reste dans la main ! Pas évident.

 

Interclub sur le causse Noir

Je double tant bien que mal un équipier du premier groupe, bien sûr au seul endroit un peu étroit du puits ! Nous voilà en haut du beau et impressionnant P45. Nous allons mettre notre corde en double en utilisant des amarrages très loin placés, mais hors eau. On appréciera à la remontée !!

Je laisse ma place à Michel. Mieux vaut être grand pour effectuer ce genre d'accrobaties.

Interclub sur le causse NoirInterclub sur le causse NoirInterclub sur le causse Noir

Mise en place d'une dev, puis c'est parti pour plusieurs tentatives pour s'accrocher aux broches, de l'autre côté du puit. Heureusement Hervé avait prévu le coup et amené son fifi.

Afin de me dispenser de passer ce magnifique fractio plein pot, je descend sur la corde du premier groupe. C'est vrai que ça mouille un peu. Du coup je double Michel et le prend en photo en pleine action. On est vraiment au milieu de rien du tout, c'est tout noir !!

Interclub sur le causse Noir
Interclub sur le causse Noir

Une fois tous au fond du puits, dans la salle "Hope" nous continuons par un passage bas et quelque peu humide. Petit ramping pour agrémenter les choses, passage sous une bâche qui nous protège un peu de l'eau, mais nous voilà mouillés. Nous entamons la suite du parcours : P10 et P12 équipés par Jean-Pierre qui attendait son tour.

Nous parcourons ensuite le méandre des Sirènes, long de 150m. Malheureusement une erreur d'itinéraire nous le rendra plus pénible que prévu et nous y laisserons quelques plumes. En fait il fallait rester au fond et ne pas grimper dans les plafonds ! A retenir pour le retour !

Interclub sur le causse Noir
Interclub sur le causse Noir

Nous sommes dans la zone active, et la rivière se jette en de belles cascades dans les puits. L'équipement se fait heureusement assez loin de l'eau.

Nous avons maintenent définitivement doublé l'autre groupe, et avons le champ libre pour utiliser les broches !!

P10, P11 puis Michel se remet à l'équipement. On est quelques uns à se battre pour avoir les kits à la descente ! Pour la remontée ce sera le contraire !! Nous terminons par un P20 bien arrosé qui donne accès au collecteur. Nous sommes à -270m

Il est 15h, à cause de la présence de l'autre équipe nous avons mis un temps infini à descendre !! Il est temps de manger ! L'autre groupe a du faire demi-tour car nous ne les verrons plus.

Interclub sur le causse Noir

Nous allons maintenant parcourir les galeries. Tout d'abord pour nous réchauffer et sécher un peu, Hervé propose de ballader dans la partie sèche du réseau. C'est concrétionné, chaotique et très joli. et surtout sec ...

Interclub sur le causse NoirInterclub sur le causse Noir
Interclub sur le causse NoirInterclub sur le causse Noir

Nous visitons une autre galerie qui part sur la droite. La topo n'est pas précise et très petite, et nous ne savons pas très bien ou nous sommes.

Retour au bas des puits et maintenant que nous sommes secs et réchauffés, nous allons visiter l'amont, ou l'eau est bien présente.

Interclub sur le causse Noir
Interclub sur le causse Noir

La galerie est parfois chaotique, il faut franchir un ressaut en escalade. Le plafond s'est effondré, il est donc maintenant très lisse alors que le sol est parsemé de blocs rendant la progression difficile. Parfois au contraire la galerie présente un sol très lisse ou la marche est un plaisir.

Les formes d'érosion sont très belles.

Interclub sur le causse NoirInterclub sur le causse Noir
Interclub sur le causse Noir

Petite pause devant les dépots de sable blanc et fin sur les banquettes de la galerie. Horreur, il est déjà bientôt 18h30 et nous sommes toujours en bas !! L'heure de l'apéro approche et nous sommes encore à -270 !! Véro et Laurent vont quant à eux peut-être battre leur reccord de temps passé sous terre !

Interclub sur le causse Noir
Interclub sur le causse Noir

Allez, demi-tour, de toutes façons nous avons dû arriver au bout, du moins à notre bout à nous, car nous nous sommes arrêtés sur un rétrécissement qui forçait au bain quasi complet !!

Une barre dans l'estomac et une dans la poche, et c'est reparti pour la remontée. J'attaque les hostillités, suivie de Laurent, Véro, Michel, Jean-Pierre. Hervé et Pierre s'occupent du déséquipement.

Puits, méandre des Sirènes (c'est franchement mieux par en bas, même si c'est parfois un peu limite). Tient, voilà que ça queute, c'était trop beau ! Je recule, et en levant la tête j'apperçois un passage en hauteur. J'attaque l'escalade, et heureusement cela redescend juste derrière et je rejoins la rivière.

Quelques puits encore, laminoir humide, mais bon, on est plus à ça près !! et nous voilà au bas du P45.

Je mange ma barre de réserve et attaque la remontée. Il n'y a "que" 45m mais que c'est long, que c'est grand et que c'est noir (sauf quand les copains s'amusent à éclairer le puits avec leurs scurions) !! Voilà enfin le fameux fractio, que je passe avec précaution, la dev et ça y est ! Le plus dur est fait !! La remontée du P87 est une formalité, celle du P20 aussi.

Tiens, ou sont les clés de la voiture ? Elles devraient être pendues au début de l'équipement ! Je demande à Laurent, il ne les voit pas non plus ! L'autre équipe les aurait elles emportées par mégarde en déséquipant ? ? je sors du trou en vitesse mais les autres ne sont plus là ! Moment de panique, va-t-on devoir rentrer au gite à pieds ? Impossible !  Bivouaquer sous terre ? Pas vraiment enthousiasmant ! Je redescend rapidement dans le trou me mettre à l'abris car dehors ça caille  à cause d'un vent glacial !

Ouf, Véro arrive, toute surprise que nous n'ayons pas récupéré la clé ...

Je regarde ma montre qui marque 21h30. Je n'en crois pas mais yeux, Laurent non plus, nous en déduisons qu'elle est détraquée.

Nous partons vite aux voitures nous changer. La marche retour se fait au pas de course... Frigorifiés, nous nous changeons au plus vite, il fait 0 degrés le vent souffle et nous sommes trempés ...

Ma montre était bien à l'heure ! Nous sommes remontés bien plus vite que ce que nous sommes descendus, et Véro et Laurent n'auront pas eu l'occasion de battre leur reccord !!! Tpst 11h30 (5h de descente, 3h30 de ballade et 3h de remontée)

Deux heures plus tard Hervé et Pierre sortent, attendus en surface par le GIGN !

Interclub sur le causse Noir
Interclub sur le causse Noir

Minuit, retour au gite, le chauffage à fond dans la voiture et nos cagoules sur la tête (nous croisons un véhicule dont les occupants ont dû croire à un gang de braqueurs ou de terroristes en entrainement sur le plateau.

Une bonne bierre pour nous réhydrater, un bon plat de pâtes et dodo, il est tout de même 2 heures du mat. Ca va ronfler cette nuit, c'est donc la course à celui qui s'endormira le plus vite ! La douche attendra demain matin !


Le lendemain, nous sommes tous un peu fourbus et la motivation pour renfiler les combi mouillées pour faire Valat Nègre est quelque peu retombée.

Tri du matos, farniente et ballade sur le chemin du retour seront un programme plus adapté à notre état !!).

 

Interclub sur le causse Noir

Bain de soleil à la terrasse du café de Lanuejols, visite du village de Cantobre, pic-nique au bord de la rivière et petit détour au Mas Raynal pour montrer l'entrée à Pierre et lui donner envie de revenir... et voilà un bon week-end qui s'achève.

Interclub sur le causse NoirInterclub sur le causse NoirInterclub sur le causse Noir

                                                                                                               LK

Partager cet article

Repost 0
Published by sct_aragnous
commenter cet article

commentaires