Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Programme

 

 

 

 

Juin : Pompage de la Foux de st Anne
La bendola

Aout : La Coume Ournède

Octobre : La Dent de Crolle

Novembre ; Scialet Robin

Articles Récents

Pages

Catégories

5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 10:17

Castellet-les-Sausses, 04

30/31 octobre/1er novembre

Participants : Sébastien, Laure (Aragnous), Michel (JCC), Patrick (GSV)

Arrivée vendredi après- midi au col du Fa, au-dessus du village de Castellet- les -Sausses.

1 heure de marche et nous atteingnons le hameau d'Aurent et le refuge.

Le paysage est magnifique, les arbres ont revétu leurs couleurs d'automne.

Opération sciage du bois. C'est sympa et en plus nous avons le refuge pour nous quatre.

 

 

GROTTE DES CHAMOIS

La grotte des Chamois étend défendue par des siphons,  nous allons utiliser la nouvelle entrée superieure qui est la grotte des Fantasmes. Il faut 2 heures de marche pour l'atteindre. Comme cela ne nous suffit pas, nous nous égarons et hésitons à deux reprises. Nous marchons donc 3 heures au lieu de deux. Mais le cadre est magnifique et surtout nous n'avons pas de cordes à porter.

Enfin nous y voilà. L'accès se fait par des vires.

Boyau d'entrée, rapide progression et nous enfilons nos néoprènes (ou combi étanche pour Michel).

A la vue du repère gradué, nous constatons que le débit est limite...

Nous commençons par parcourir l'aval. L'eau est glaciale (environ 5 degrés), et en plus c'est profond et il faut nager presque tout du long !! Le débit est fort et nous hésitons... Seb teste le retour contre courant à la nage avant de s'engager. C'est faisable, nous y allons. Très grande galerie, impressionnante rivière !!!

GROTTE DES CHAMOIS

Nous arrivons au siphon, retour au vestière et nous allons explorer l'amont. Il y a des cordes pour se tirer à contre courant et cela nous aide bien.

Là encore il faut nager dans cette eau glaciale. Patrick qui pourtant a l'habitude des eaux froides du Vercors fait demi tour.

Seb, Michel et moi continuons. Je suis frigorifiée car ma combi 3mm est un peu légère malgrè l'empilement de couches que j'ai pu y rajouter. Je me force pour ne pas renoncer.

 

GROTTE DES CHAMOIS
GROTTE DES CHAMOIS

Malgré sa combi plus épaisse Seb est vite dans le même état que moi. Encore un bief à traverser à la nage. C'en est trop pour nous deux, hors de question de se remettre à l'eau encore une fois, nous sommes bleus. Seul Michel qui est en étanche continu. De toutes façons nous ne sommes pas loin du siphon. Seb et moi restons comme deux pingouins frigorifiés et tremblants au bord de la vasque, en attendant son retour. Pour nous remonter le moral nous parlons du poële à bois qui nous attend et de la fondue que Seb doit préparer ce soir... Nous sommes d'un coup très motivés pour faire demi tour. Il était temps car je ne sent plus ni mes pieds ni mes jambes.

Nous rejoingnons Patrick qui s'est remis au chaud et au sec. Nous nous changeons et mangeons, un café chaud nous revigore un peu.

Nous voulons faire la galerie fossile. Mais arrivés devant la voute mouillante d'entrée, notre motivation dégringole d'un coup. Le niveau d'eau est assez haut, nous sommes secs mais toujours frigorifiés (je ne sents toujours pas mes pieds). En plus si nous nous engageons nous allons faire la marche retour de nuit (c'est raide, humide et avec les feuilles ça glisse).

A l'unanimité nous décidons de sortir. Quel bonheur de retrouver les derniers rayons du soleil !!!

Nous allons quand même voir l'entrée de la grotte des Chamois. 

GROTTE DES CHAMOIS

Nous arrivons au refuge , la nuit commence à tomber. Quel bonheur de retrouver le poële à bois !!

Seb nous régale avec sa fondue !!

GROTTE DES CHAMOIS

Le lendemain remontée au voitures, c'est raide mais nous sommes beaucoup moins chargés qu'à l'aller.

Il nous faudra revenir pour faire la galerie fossile.

                                                                                                                                       Laure

Partager cet article

Repost 0
Published by sct_aragnous
commenter cet article

commentaires