Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Programme

 

 

 

 

Juin : Pompage de la Foux de st Anne
La bendola

Aout : La Coume Ournède

Octobre : La Dent de Crolle

Novembre ; Scialet Robin

Articles Récents

Pages

Catégories

13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 21:31

Dimanche 8 avril 2012

- Fontaine de Champclos -

 

Participants : Didier Marsch, Christiane Bourin, Jean-Marc et Cat Bianco, Jam.

 

 

Objectif : à la découverte de l’Oxfordien.

 

La Fontaine de Champclos est une magnifique petite traversée d’Ardèche du Sud accessible en 15 min par un sentier évident qui conduit à la source. La traversée ne nécessite qu’une petite corde. L’oxfordien dans lequel elle se développe semblait réserver de belles photos.

Avec une présentation pareille, cette journée paraissait bien débuter. Il se trouve que je m’étais déjà rendu dans cette cavité. Il se trouve que ca remontait à 20 ans. Il se trouve que j’ai des trous de mémoire…

 

Didier, Christiane et moi avions Rdv avec JM et Cat à Salavas, près de Vallon Pont d’Arc, devant l’église. C’est pratique les églises, il y en a souvent. Celle-ci, elle était inaccessible, et à coté, il y avait un temple, qui ressemblait à une église. Nous retrouvâmes donc JM et Cat à l’Office du Tourisme, temple du touriste.

Dés notre rencontre, allez savoir pourquoi, la conversation tourna très vite au descriptif des catastrophes successives de JM et moi-même ayant entrainées la perte de nombreux appareils photo : moi, j’ai ouvert le sac de mon reflex tout neuf à l’envers, il s’est fracassé sur une dalle calcaire ! Moi j’ai vomi sur mon appareil photo au début du trek au Népal, il était tout neuf aussi ! Moi j’ai fait tomber mon appareil antichoc de 20 m. Et bien il n’a pas résisté ! Incroyable … Ca dura 20 min et une douzaine d’appareils divers, jusqu’à que quelqu’un dise : « Et si on allait prendre des photos à la Fontaine de Champclos ? ».

Aussitôt dit, aussitôt fait.

Nous voilà donc sur le parking. On relit le descriptif d’accès :

 

« Remonter le ruisseau et suivre un sentier qui mène à l’entrée de la Fontaine ».

 

Autant s’habiller complètement et suivre le ruisseau qui coule faiblement sur les dalles calcaires. Nous n’aurons pas chaud.

On remonte, on remonte, et Didier nous trouve des fossiles interdits à la cueillette. Ca donne un prétexte à ralentir, car la température monte sous les combis. Au bout de 20 min, en haut de la remontée, une falaise, mais pas de grotte. Nous levons le nez et, du surplomb qui nous surplombe violemment, nous voyons s’écouler un filet d’eau. Plus haut. 30 m plus haut. Aaaah !! Mais alors !! Il fallait monter à gauche … au début du chemin…. Demi-tour. On se console en trouvant ça joli. Didier trouve encore des fossiles interdits. Ca donne un prétexte à penser à autre chose. On prend le chemin à gauche, un peu en sueur.

Depuis un moment, je cherche, au fond de ma tête, quelque chose, un souvenir, une image, une odeur, enfin, quelque chose qui indique que je suis passé un jour ici. Mais rien, RIEN de RIEN.

Le chemin monte à gauche, et arrive à un embranchement.

Ah.

Et toujours rien dans ma tête. Je devrais penser à la changer prochainement ou la faire réparer.

Je pars à gauche en courant, car il y a là une autre rivière, plus importante, qui coule d’un autre vallon. Et ca m’énerve. Alors je vais voir et je cours longtemps, mais toujours pas de grotte. Je stoppe à une cascade, puis fait demi-tour en courant, ca commence à transpirer sérieux. Mais il n’y a plus personne à l’embranchement. Ils ont dû monter. Alors j’y vais, et je monte loiiiiin. Mais toujours personne. Je suis sur une crête avec rien à gauche et rien à droite. Devant moi, une espèce de cordasse en Nylon de 22 mm. Je n’envisage même pas les collègues pendus sur cette chose. Alors je fais : « Ohé ! » Et puis « OHE ! ». Ca résonne sur les parois. J’essaye « OOOOOOHHHHHEEEEEE !!!! » et puis « OUUUUUUUHHHHOUOOOOUUUU », et tout un tas d’autres bruits, sans réponse. Que faire ? Je redescends, remonte au premier chemin, redescend. Je suis en sueur comme pas possible. Résigné, je retourne à la voiture, reprend le livre, relit le descriptif, mais il dit toujours la même chose :

 

« Remonter le ruisseau et suivre un sentier qui mène à l’entrée de la Fontaine ».

champclos1.jpg

Comment se fait t’il qu’il ne parle pas de Cat, Jean-Marc, Didier et Christiane ?? N’importe quoi ! Décidé, je repars une nouvelle fois, et au bout de 40 m je croise JM qui reviens chercher son GPS (il est temps, je te jure !). Il m’explique qu’on s’est croisé à 20 m par deux chemins quasi parallèles. Bon, ils n’ont pas trouvé l’entrée, mais se sont arrêté devant une petite source basse pas très jolie. Quand je lui dis que ca correspond enfin à un souvenir, il ne me croit pas. Mais si ! Demi-tour.

C’est bien là et c’est bien bas. Allons voir l’entrée haute, encore 15 min.

Une trappe métal, un amarrage, on laisse la corde.

 

champclos3.jpg

C’est tout de suite joli, tout le monde est content jusqu’au moment où Jean-Marc sort son appareil photo et les flashs. Comme j’ai cassé récemment le mien, je considère que c’est un peu le mien. JM est très gentil, il ne m’en voudra pas. Alors je participe en disant : « Mets toi là, décale toi, déclenche à trois, éteint la lampe, rallume, on recommence, ne bouge pas, toi va t’en, reviens, non pas dans ce sens, si plus à gauche, ou à droite ». Ca crépite sous le doigt de JM. Personne ne moufte, sauf Christiane très indépendante, qui traverse la scène sans se soucier des acteurs et de la caméra. Elle a bien raison. Mais tout de même.

champclos4.jpg


En tout cas c’est beau. C’est grand, et on sent bien que c’est Oxfordien, surtout dans la salle du Mont-Blanc. C’est la plus oxfordienne de toutes, avec ses grandes parois style je n’ai jamais vu ça ailleurs. On est vraiment content et on visite tout ce qui mesure plus de 8m de large et 15 m de haut. (Enfin, sauf un petit détail).

A un moment, un polonais passe. Tout seul, avec ses flashs. Il ne peut donc pas parler avec lui-même. Il disparaît bientôt, comme il est venu.

 

champclos2.jpg

Nous décidons de sortir en suivant l’eau. C’est très différent. La rivière est là, mais le plafond aussi, juste au dessus de l’eau. Environ 50 cm, puis 30 cm. J’hésite, me mouille les jambes les bras, le ventre, le nez. Visiblement il faut se mouiller plus dans la position dite de l’Otarie. Je réessaye, mais vraiment, ca ne donne pas envie. Au moment où je murmure : « Je ne suis pas très motivé pour sortir par-là », j’entends flouch ! flouch !, me retourne, mais il n’y a déjà plus personne derrière moi.

Mmmmhhh.

La sortie par l’entrée est tout aussi bien.

Dehors, Hi ! Hi ! Hi !, nous rencontrons deux jeunes qui cherche l’entrée depuis un moment Ah ! Ah ! Ah ! Nous les aidons. Tout de même. Ils doivent revenir cette nuit. Ils sortent d’un canyon, et demain ils en font un autre. Si ! Ca leur apprendra !

Nous avions prévu de rouler pour changer d’endroit. Ca se transforme en 60 m de marche arrière pour trouver un bel endroit plat et herbeux, où nous pouvons discuter de la journée de demain autour d’un apéro. Mais l’apéro aura raison de la préparation du lendemain. Tard dans la soirée, nous voyons passer les lumières des deux jeunes partis pour de nouvelles aventures… Que feront-ils dans 20 ans ?

 

 

 

Jam – Avril 2012

Repost 0
Published by Jacques Morel - dans SPELEO
commenter cet article
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 16:59

 

Week-end de Pâques

 

 

Invités par Jam's à crapahuter quelque peu sous terre ce week end, nous le rejoignons à Salavas, vers 11h le dimanche matin, où il arrive accompagné de Didier et Christiane. Le nez dans les topos, qu'allons-nous faire aujourd'hui ??????

Pourquoi pas la fontaine de Champclos ?


DSC04404

 

 

DSC04413

 

En chemin, nous faisons un détour pour voir l'entrée de la goule de Foussoubie car nos trois compères ont fait une traversée de l'évent de Foussoubie la veille. Ensuite direction Barjac,  une petite incursion à la goule de Sauvas que Didier et Christiane ne connaissent pas, les Vans et le hameau de Naves.

 

DSC04417


Nous nous garons prés d'un joli moulin et nous voilà partis. Nous remontons un premier lit de ruisseau, ça devient ardu et devant nous, nous ne voyons que le fond du cirque et pas de grotte. Demi-tour donc. Nous avons raté un chemin bien plus symphatique où Jacques part en reconaissance et ...........disparaît. Nous suivons ce chemin tantôt rive gauche, tantôt rive droite et arrivons devant la résurgence, mais pas de Jacques !!!  Nouveau demi-tour pour essayer de comprendre. Nous le retrouvons vers le départ en train d'appeler et de siffler après avoir parcouru tous les sentiers du coin. Nous nous sommes loupés au moment où nous avons changé de rive. Nous repartons vers notre trou et passons devant la sortie d'eau en direction de l'entrée artificielle, quelques marches de géant au-dessus.


 

paque-2012 0716

 

 

Cinq ou six mètres de descente et nous voici dans une belle galerie, une traversée en main courante à côté d'un lac et voilà la salle du Mont Blanc.... Enorme !

 

 

paque-2012 0722

 

 

paque-2012 0728

 

 

paque-2012 0736

 

 

paque-2012 0744

 

 

Nous prenons une grande galerie vers l'amont, Jacques installe une corde pour accéder dans la salle suivante.

 

 

paque-2012 0748

 

 

paque-2012 0749

 

Au retour, nous nous dirigeons vers la galerie de sortie où coule "la rivière". Hum, le niveau est bien haut et le plafond bien bas!

 

paque-2012 0752

 

Jacques aprés  s'être allongé dans l'eau, demande qui veut s'immerger complétement ?

 

paque-2012 0754

 

Pas nous ... Avis unanime, nous rebroussons chemin et remontons en haut de la salle pour sortir par là où nous sommes entrés.

 

paque-2012 0756

 

 

paque-2012 0760

 

Aprés un bon repas, vite au lit, ce soir il ne fait pas chaud.

 

Lundi matin, petite grasse mat.

Après le petit déjeuner, toutes les topos sur la table, l'éternelle question revient :Le Camelié, Les Pèbres, la Cotepatière, Peyrejal, Sauvas .......? Finalement, une piste, une autre.

Nous partons en  reconnaissance, une fois, deux fois. Nous ne sommes pas seuls ! L'heure tourne et c'est par hasard que nous nous retrouvons en bas d'un puit de 45 m dans une pure merveille. Les photos s'imposent.

 

paque-2012 0762

 

 

paque-2012 0770

 

 

paque-2012 0773

 

 

paque-2012 0774

 

 

paque-2012 0779

 

 

paque-2012 0781

 

 

paque-2012 0783

 

 

paque-2012 0784

 

 

 

 

paque-2012 0787

 

 

paque-2012 0788

 

 

Nous remontons, des étoiles plein la tête.

 

paque-2012 0791

 

 

paque-2012 0793

 

Hélas il est tard et nous nous séparons à regret, chacun prenant une direction différente.


DSC04426

 

Merci Jacques pour ce très agréable week end.

 

Cat et JMarc

Repost 0
Published by sct_aragnous - dans SPELEO
commenter cet article
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 16:55

Trou des Vents d'Anges

du 31 Mars au 2 Avril

 

Pour réserver:    Le site des Soulanes

 

  Organisé par Dédé.

Participants: Dédé, Chantal, Pierre, Didier, Christiane, Alain, Marie, Didou ,Cat, Jean-Marc, Denis et Olivier.

 

 

Arrivée de tous les participants le vendredi en fin d'après-midi malgré quelques désaccords de certains avec leur GPS.

 

Samedi départ prévu et effectif à 9 h précise.

Nous trouvons l'entrée grâce au flair infaillible du grand Dédé et nous plongeons dans la première désescalade vers 10h.

 

Dans la  "Salle du CPE", un petit panneau nous indique le "Gour Tranché". Le trou étant entièrement balisé nous arrivons sans encombre à -180 m dans la zone concrétionnée après être passés par les "Bains Douches". Petit encas avant de continuer notre chemin vers la "Salle du sable", au milieu des coulées polychromes et des cristaux d'aragonite.

 

En remontant la trémie sur une trentaine de mètres, nous arrivons à la plus grande salle de la cavité: "La Salle des Tuniques Bleues".

 

Des spéléos qui travaillent dans la cavité, nous indiquent que la rivière s'atteint en 1 h allez retour. Allons-y !!!

La remontée s'effectuera sans problème et les derniers sortiront vers 18h 30 - 19h.

Un succulent repas préparé par Christiane nous attend au gîte : nems et riz cantonnais à profusion.

 

gour tranché

 

Le gour Tranché 

 

vent d'ange1

 

Galerie à - 200

 

vent d'ange2

 

 

vent d'ange9

 

 

vent d'ange10

 

 

vent d'ange3

 

 

 

vent d'ange8

 

 

 

 

vent d'ange5

 

  Salle du sable à -230

 

vent d'ange6

 

  En haut de la trémie, la Salle des Tuniques Bleues

 

 

vent d'ange4

 

l'actif -330

 

vent d'ange7

 

 

 

chantal2

 

Chantal à la sortie 

  -------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Aven du ruisseau de Castanviels

 

 

Réveil un peu douloureux pour certains. Des infatigables vont faire" l'Aven du Ruisseau de Castanviels", d'autres préfèrent randonner autour des hameaux.

 

Nous nous retrouvons le soir autour d'un excellent "boeuf carottes" préparé par Alain et Marie.

 

 

castanviel1

 

 

castanviel2

 

 

 

gite

 

  Le gîte dans le Hameau de Pujol-de-Bosc

 

chantal

 

Nous avons profité de ce week-end pour visiter les grottes aménagées de Cabrespine et de Limousis où nous avons eu un accueil chaleureux de la part de notre jeune

"Spéléo Guide".

 

 

Cat et Jmarc

Repost 0
Published by sct_aragnous - dans SPELEO
commenter cet article
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 11:29

"Eau de la"

dimanche 19 février 2012

 

Organisé par le Gas en deux groupes un le  samedi,l'autre le dimanche.

 

 

Pas grand chose a dire si ce n'est que Didou n'est pas venu et que Chantal n'a pas râlé sauf contre la caméra!

 

Une bonne journée bien sympa avec le soleil à la sortie.

 

On pourra apprécier la description de  la cavité faite par Jacques Morel après la découverte :

Entrée de 1x1m. Après un dernier regard aux chênes et aux pins, le nez au ras du romarin, on se glisse dans ce vestige d'étroiture, donnant accès à un vaste puits, coupé en deux par dame nature. Signalons au passage les racines qui pendent sur le coté de ce puits, dit du Xylopode. En observant, vous les retrouverez d'ailleurs en bas, qui sortent de la grande coulée, à –20m.

Une vire de 10 m à gauche, et la deuxième partie du puits, qui finit par une dernière marche de 3 mètres (ne pas la rater), vous conduisent au départ de la galerie (Aaaaah ! !). Soyez conscients que vous venez de traverser les couches du Coniacien, sans qu'il se plaigne le moins du monde. Maintenant nous resterons sagement dans le Turonien.

Au début, c'est facile, mais un élargissement trompeur est immédiatement suivi par la partie désagréable de la cavité. Quelques torsions , un bain de nez en compagnie des Niphargus (dans la mare, 1mm), et nous arrivons au ressaut de 5 mètres qui domine le Lac O Rond (oui, mais dans l'Eau … de là bien entendu). De niveau fluctuant, l'eau de ce lac finira bien un jour dans le Cauron (à Nans-les-Pins), d'où son nom. La fin des passages à Mamie Lénère (vous ne la connaissez pas ?) se fait, par temps humide, en passant dans une mare argileuse que l'on appréciera à sa juste valeur. Vous voilà enfin dans la galerie du Cheval de Noûte. Vous serez bien récompensés de vos efforts, si vous levez la tête. Sous la salle Perle Hippo pets (c'est un cheval de race), en tendant l'oreille, vous entendrez non pas un hennissement mais le Saint-Cassien qui vous appelle dans le boyau où se perd l'eau (pipette). En cas de trop grand dépit, vous pourrez toujours vous régaler avec les huîtres dans votre dos (si vous avez les dents solides).

Dans le canyon qui suit la salle, passez la main courante à votre voisin et le puits de 4m sous les voûtes encoupolées (nouveau terme du dictionnaire attendant un agrément), sans tirer trop fort. Puis monter la coulée de calcite sur la droite (E5). Une salle de décantation après (envahie par les varves, berk !), vous voilà au seuil d'une belle galerie. Visiblement empruntée par les Aztèques, elle contient encore des statuettes bien rangées au plafond (cherchez un peu tout de même). Mais elle va, au bout de 150m, s'arrêter brutalement ! comme Windows dans ses mauvais jours : c'est le Bug. Il ne reste plus qu'à réinstaller le système, et vous à rentrer.

 

Karstologie :

Les puits d'entrée se développent dans le Coniacien (Crétacé sup.). Cette couche (qui a été érodée au niveau de l'entrée du Saint-Cassien) donne naissance à des formes de lapiaz géant très arrondies (Roundkarren). Les galeries sont entièrement contenues dans la fine couche turonienne (15 à 20 mètres d'épaisseur) finement décorée de nombreux fossiles (Rudistes, Ostréa, Neithea) en bancs très compacts. Très propice à la karstification, la couche fournie des galeries confortables. Toutefois les écoulements récents butent sur le Valanginien sous-jacent (Hauterivien), vestige de l'érosion du crétacé inférieur. La bauxite n'est pas présente dans la cavité. Les galeries présentent d'intéressantes traces de concrétionnement ancien aujourd'hui en grande partie érodées par des écoulements et surcreusements plus récents. De même, les vestiges de remplissages sont partout visibles et surtout aux deux " extrémités ". Cette cavité témoigne de la présence d'anciens drains de grande ampleur, aujourd'hui déconnectés, sous le plateau du Petit Saint-Cassien.

Remarque aquatique : Attention en cas de grosses crues dans les passages à Mamie Lénère.

 

JAM (1999)

 

 

 

Bibliographie : MOREL J. – 2000 –

L’aven de l’Eau de là, rapport d’étude de cavité BEES spéléo.

Fichier CDS 83

 

Repost 0
Published by jmb - dans SPELEO
commenter cet article
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 12:12

 

 

Antre de Vénus

Méaudres

Vercors 2011-0135

 

Quelques photos de cette magnifique cavité dont l'accès est réglementé.

  contact

Vercors 2011-0148

 

 

Un puits d'une quinzaine de mètres nous amène dans une grande galerie concrétionnée sur plus d'un kilomètre.

 

Vercors 2011-0161

 

 

 

 

Vercors 2011-0166

 

 

 

 

Vercors 2011-0168

 

 

 

Vercors 2011-0176

 

 

 

Vercors 2011-0184

 

 

 

 

Vercors 2011-0204

 

 

 

Vercors 2011-0209

 

 

 

Repost 0
Published by sct_aragnous - dans SPELEO
commenter cet article
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 10:57

Séjour en Chartreuse du 20 au 23 juin 2011

 

 

Participants: Didier et Christiane, Dédé, Didou, Cat et Jean-Marc

 

  

  IMGP1516

 

Lundi 20 juin

Traversée de la Dent de Crolles

Trou du Glaz - Guiers Mort

TPST: 8h

 

P6200011

 

Départ du camping de Saint-Pierre d'Entremont à 8h, nous laissons un véhicule à Perquelin pour le retour puis direction le col du Coq.

 

dent-de-crolles-11 0239

 

 

 

P6200013

 

Après 3/4 d'heure de marche, nous arrivons à l'entrée du Trou du Glaz où nous nous changeons.

 

dent-de-crolles-11 0244

 

 

dent-de-crolles-11 0245

 

dent-de-crolles-11 0248

 

Nous rentrons dans le trou vers 11h direction les puits de la Lanterne, la galerie du marécage et le dernier puits : le PL4.

 

dent-de-crolles-11 0249

 

Juste après, sur la droite, le départ du P36 qui donne accés à l'étage inférieur où débute le méandre. Nous recherchons le meilleur passage pour atteindre la première corde. Certains sont trop hauts, d'autres vraiment trop hauts, au secours je glisse !!!!!  Enfin elle est là, dans le virage, mais 3 mètres en dessous.

 

 

dent-de-crolles-11 0250

 

dent-de-crolles-11 0251

 

 

Le courant d'air est glacial, encore quelques descentes et voilà le Puits de L'Arche que l'on doit traverser pour atteindre le méandre fossile. Après le puits des Malchanceux ,nous faisons une pause repas. Dédé sort le réchaud, Didou et Cat la survie.

 

 

 

dent-de-crolles-11 0255

 

 

 

 

dent-de-crolles-11 0256

 

 

 

dent-de-crolles-11 0257

 

 

dent-de-crolles-11 0258

 

  Après un dernier puits, nous arrivons dans les grandes galeries, à gauche les Champs Elysées, la galerie des Champignons puis la Cascade Rocheuse que nous remontons sur 40 m.

 

P6200016

 

Nous descendons la galerie des Deux Frères et le puits Banane qui donne sur le Boulevard des Tritons, impressionnant avec son surcreusement central que nous franchissons un pied d'un côté, un pied de l'autre. Surtout, ne pas glisser !

 

P6200023

 

Ensuite nous traversons le puits Moulin. Des galeries partent dans tous les sens, nous suivons la plus évidente jusqu'à la vire Rias. 

 

P6200024

 

 

 

P6200026

 

Au passage, nous admirons le puits Isabelle, impressionant par son volume. Nous continuons dans la jolie galerie Perquelin, nous évitons Gruyère Eponge en prenant la galerie Paul, sur la gauche, jusqu'au puits Pierre.

 

 

dent-de-crolles-11 0259

 

 

 

 

dent-de-crolles-11 0265

 

  A son pied, nous attaquons le réseau sanguin parcouru par un courant d'air violent et glacial. Les passages sont étroits et caillouteux, chacun sa technique : pour Didou se sera les pieds en avant même quand ça remonte où alors sur le dos avec les pierres qui se coincent derriere le casque.

 

P6200028

 

 

P6200030

 

  Nous débouchons dans la Grande Salle qui nous amène à la sortie, "la plus belle que Dédé ait jamais vue".

 

dent-de-crolles-11 0269

 

 

 

chartreuse

 

 

P6200036

 

 

P6200037

 

 

 

 

dent-de-crolles-11 0273

 

 

 

Encore la vire à passer, enfin un peu de chaleur.

 

P6200039

 

 

dent-de-crolles-11 0279

 

 

 

 

 

 

Puis 45 minutes de joile descente dans les bois pour retrouver la voiture. Encore une heure de navette avant de rejoindre le camping où nous attend une bonne douche chaude.

 

 

 

 

 

 

 

  Mardi 21 juin

Plateau de l'Alpe

Repérage du golet du Tambourin

 


 

dent-de-crolles-11 2617

 

Départ de La Plagne à Entremont-le-Vieux, une montée bien raide nous mène au col de l'Alpette. Petit arrêt pour acheter des fromages de chêvre, Dédé repère le gîte au cas où, pour cet été. 

 

 

IMGP1539

 

Aprés un petit repas sur l'herbe, nous traversons le superbe plateau de l'Alpe jusqu'au châlet du même nom.

 

IMGP1543

 

Nous partons dans tous les sens au fond du vallon pour trouver l'entrée du Tambourin.

 

dent-de-crolles-11 2627

 

 

DSC03763

 

Certains en profitent pour faire la sieste pendant que les autres cherchent.

 

 

 

DSC03766

 

Enfin le voilà, derrière la tôle ondulée, un courant d'air froid s'en échappe et Dédé en ressort frigorifié.

 

 

 

IMGP1573

 

 

IMGP1575

 

 

 

DSC03769

 

 

IMGP1590

 

Il est temps de partir, le temps se fait menaçant et les premières gouttes de pluie nous rattrapent.

 

dent-de-crolles-11 2634

 

Petite soirée au restaurant pendant qu'il pleut des cordes sur le camping.

 

 

Mercredi 22 juin

 

  Cirque de Saint Même Cascade du Giers Vif

 

 

 

Avant de nous séparer, un petit tour vers le cirque de St Même pour admirer la sortie du Guiers Vif.

 

dent-de-crolles-11 2646

 

 

Dernier repas ensemble pour cloturer cet excellent séjour.

 

 

JMarc

Repost 0
Published by Jean-Marc - dans SPELEO
commenter cet article
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 15:32

Participants : Christianne, Didier, Pierre, Hervé, Laure, Olivier, Cyril, Mélanie, Maryline (interclub Aragnous-La Valette-AVEN)

 

Nous nous retrouvons vendredi soir au gite du Mazet à Bidon. Après une nuit quelque peu perturbée par des ronflements intempestifs, nous commençons à équiper le trou.

Bientot toute l'équipe se retrouve en bas des puits et la ballade peut commencer.

Nous prennons notre temps pour admirer ces belles galeries et faire des photos.

 

IMGP0641

 

Après la galerie Blanche nous allons voir la galerie des gours... ils sont vraiment d'une taille impressionnante !

 

IMGP0678

 

Puis nous rendons une petite visite à la chauve souris calcifiée qui a toujours autant de succès

 

IMGP0656

 

Nous faisons une petite pause dans les gours de la galerie supérieure car nous sommes un peu essoufflés à cause du co2

 

IMGP0681.JPG

 

Voilà quelques formes extraordinaires que l'on peut voir dans cette galerie

 

IMGP0669

 

Puis nous retournons au bas des puits et pendant que certains remontent les autres vont visiter la petite galerie inferieure.

 

Le lendemain, après une deuxième nuit toujours perturbée par les memes ronflements, nous partons pour le Midroi. Nous sommes persuadés que la vire est équipée et nous ne prenons pas de matos. Nous nous équipons dans le porche d'entrée et après quelques metres nous sommes bloqués par un "lac". Après quelques hésitations nous le franchissons avec de l'eau jusqu'au torse. Pierre est enchanté ! Et tout ça pour rien car la vire est déséquipée !!! Deux courageux iront quand meme à la voiture chercher une corde mais ça ne suffira pas !  Cet "oubli" nous permettra de passer une journée très agréable au bord de l'Ardèche. Baignade et farniente sont au programme ...

 

IMGP0725

Repost 0
Published by sct_aragnous - dans SPELEO
commenter cet article
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 21:10

Samedi 21 mai

Regaï de Néoules

C'est sous un beau soleil que nous nous retrouvons tous à Néoules pour une sortie découverte pour 6 débutants.


regay 001

Les membres du club ont répondu présent mais il est vrai que se balader dans le régaï est toujours sympa!

regay 005

 

regay 007
Le niveau d'eau pour ce mois de mai est beaucoup plus bas que les autres années .


regay 012
La progression se fait tranquillement jusqu'à la voute mouillante.


regay 014

 

regay 015

Et là, notre batelier en chef (tout droit descendu du grand navigateur espagnol Christophe Colomb ) plus connu sous le nom de Joan prépare l'embarcation.

regay 018
Tout y est, le suspens , la peur de la noyade, l'eau froide mais rien ne lui fait peur, le garçon motive ses troupes!


regay 019
Aprés une dizaine d'aller retour pour débarquer nos novices et les rapatrier , ce qui devait arriver ,arriva ! Nous crevons un boudin du bateau, nous finirons les navettes avec ce qui reste d'air dans les deux autres boudins, merci Seyvilor!


Au retour, une petite visite à la salle de la carotte et retour au soleil pour un pique nique bien mérité! 


               Dédé , capitaine en second de joan!

Repost 0
Published by Dédé - dans SPELEO
commenter cet article
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 21:03

Le Spéléo Club de Toulon offre un voyage souterrain à 6 patients de L'Hopital Chalucet

 

 

 

 

  rampins psy G02

Var Matin

Repost 0
Published by sct_aragnous - dans SPELEO
commenter cet article
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 10:53

 

1er mai 2011

 

PARTICIPANTS :  Dédé, Pierre, Didier, Christiane, Jordi, Joan, Alice, Marie Louise, Hervé, Laure, Chantal, Guy

 

 Depuis quelques temps nous avions décidé de faire une cavité en équipant avec des échelles .

Le rendez vous est donné à 9h chez Chantal. Nous nous garons au plus près et c'est parti pour une petite marche d'approche. Arrivé à la cavité, les anciens se mettent à l'équipement.

 

IMGP0547

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous descendons normalement avec la corde tout en installant les échelles pour la remontée. Arrivés au fond nous allons faire un petit tour dans les salles en passant les chatières. Chantal qui est très motivée aujourd'hui fonce tete première dans les étroitures sans meme enlever son descendeur. et tout se passe bien ...

 

IMGP0586

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais le plus dur reste à faire, la remontée. A part pour les anciens, c'est une première pour tous. Dédé nous explique la technique. Au début tout se passe bien, sur les petites longeurs...

 

IMGP0589

 

IMGP0593

 

au tour de Chantal de s'attaquer aux échelles

 

Une fois réunis en bas du puits d'entrée nous faisons une pause repas avant d'attaquer la "grande longueur".

Puis Dédé fait une belle démonstration de remontée du puits, suivi de Joan pour qui l'exercice est déjà plus laborieux.

 

 

IMGP0599

 

puis nous y passons tous à tour de role, avec plus ou moins d'élégance et de dextérité !!!  Pour ceux qui n'ont pas la technique, les bras en prennent un coup !

 

IMGP0604

 

Bon, certains ont quand meme préféré opter pour la remontée sur corde équipée de l'autre coté.

Une fois sortis, Guy et Dédé nous montrent comment plier les échelles. Tout un art !!!

 

IMGP0615

 

Voilà une bonne sortie "nostalgie" mais je crois que le Maramoye ça nous suffira comme profondeur !!!!

 

Laure

Repost 0
Published by sct_aragnous - dans SPELEO
commenter cet article