Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Programme

 

 

 

 

Juin : Pompage de la Foux de st Anne
La bendola

Aout : La Coume Ournède

Octobre : La Dent de Crolle

Novembre ; Scialet Robin

Articles Récents

Pages

Catégories

22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 20:33
Bienvenue...
Bienvenue...

Depuis très longtemps, Dédé parlait du Margua, cette année c'est décidé nous y allons.....nous serons trois du SCT: Dédé, Didou et Chantal. Nous retrouverons Jo qui passe l'été sur le Margua et qui est à l'initiative du camp.

Cathy et Chouchou viennent comme tous les ans. Ils connaissent le massif et c'est un vrai plaisir de les écouter.

Mais le Margua, ça commence ainsi, un orage de folie, de la grèle, du vent....on se demande si l'on va pouvoir continuer et prendre la piste.

D'un coup tout se dégage et en avant.

La piste, une rigolade pour certains et un cauchemar pour d'autre, heureusement le paysage est magnifique et c'est les vacances.

La piste, Didou veut faire sa trace, Dédé et Chantal quittent le navire...

La piste, Didou veut faire sa trace, Dédé et Chantal quittent le navire...

Le camp est juste au dessus du refuge de Don Barbera au col des Seigneurs....Jo nous attend...le top

Le camp est juste au dessus du refuge de Don Barbera au col des Seigneurs....Jo nous attend...le top

L'espion du soir
L'espion du soir

Nous nous installons avec plaisir et je découvre cet endroit que je vais beaucoup apprécier.

Pour Didou c'est un grand retour, son dernier passage date de 1976 et quand il raconte l'état de la piste à l'époque, vaut mieux que j'arrête de me plaindre...

Pour Dédé c'est presque la routine, il était là 2 mois plus tôt.

La grande tente du camp sert de cantine et de salon où l'on cause et parfois de refuge lors des orages.

Le tout est parfaitement aménagé avec lave vaisselle solaire et eau à la source.

CAMP AU MARGUAREIS ETE 2016CAMP AU MARGUAREIS ETE 2016
CAMP AU MARGUAREIS ETE 2016

Mais le Margua, c'est le bonheur de se reveiller avec les marmottes et le soir de regarder le ciel.

Les journées sont tres occupées, spéléo au Fiat Lux , grotte glacée et randos sont au programme.

Fiat lux....ça caille en spéléo et Cathy nous fait découvrir une grotte glacée
Fiat lux....ça caille en spéléo et Cathy nous fait découvrir une grotte glacéeFiat lux....ça caille en spéléo et Cathy nous fait découvrir une grotte glacée
Fiat lux....ça caille en spéléo et Cathy nous fait découvrir une grotte glacée

Fiat lux....ça caille en spéléo et Cathy nous fait découvrir une grotte glacée

Nous irons tous les trois en rando au fort de Pepin, qui porte bien son nom, un violent orage arrive de l'italie et nous serons juste à temps au fort pour eviter  la grèle. Dédé est parti light et n'a rien à se mettre, Didou a de quoi équiper un régiment et moi j'ai, pour une fois, tout ce qu'il faut.

Cathy nous attend avec impatience car le camp etait sous l'orage, 6 cm de grèle... mais Chouchou a mit le limoncelo à rafraichir...

 

Le roi en guenilles...

Le roi en guenilles...

le fort, Piagia bella, Limone et nos voisins les anes
le fort, Piagia bella, Limone et nos voisins les anesle fort, Piagia bella, Limone et nos voisins les anesle fort, Piagia bella, Limone et nos voisins les anes
le fort, Piagia bella, Limone et nos voisins les anesle fort, Piagia bella, Limone et nos voisins les anes

le fort, Piagia bella, Limone et nos voisins les anes

Les arbres du Margua, de beaux paysagesLes arbres du Margua, de beaux paysages
Les arbres du Margua, de beaux paysages

Les arbres du Margua, de beaux paysages

Notre  quotidien: sechage apres l'orage, contemplation, randos et refaire le monde...Notre  quotidien: sechage apres l'orage, contemplation, randos et refaire le monde...
Notre  quotidien: sechage apres l'orage, contemplation, randos et refaire le monde...Notre  quotidien: sechage apres l'orage, contemplation, randos et refaire le monde...Notre  quotidien: sechage apres l'orage, contemplation, randos et refaire le monde...

Notre quotidien: sechage apres l'orage, contemplation, randos et refaire le monde...

CAMP AU MARGUAREIS ETE 2016

Le temps est passé si vite, il y a tellement de choses à faire, à voir et surtout de grands moments de confort, de lecture... mais aussi des soirées de folie et beaucoup de rigolades

En fin de semaine Cathy est venue rejoindre Jo pour commencer ses vacances.

Les spéléos d'autres régions commencent à arriver, ça va chauffer...

Début de rando et fin de camp....
Début de rando et fin de camp....

Début de rando et fin de camp....

Chantal

Published by sct_aragnous
commenter cet article
12 septembre 2016 1 12 /09 /septembre /2016 15:37

 

Participants : Dédé (alias Yoyo), Dédé Olives, Laure, Michel, Jean-Pierre (alias Usain Bolt), Sébastien,  Hervé, Jean-Luc, Olivier, Sophie (SCT, JCC, CAF Coudon, Spéléo Club Sanary)

 

Le canyon de Male Vesse se situe dans les Alpes de Haute Provence, massif des Trois Evéchés, dans le secteur de l'Estrop. C'est un canyon alpin dont le départ est à environ 2200m d'altitude.

 

Ce canyon est caractérisé par de grandes verticales (112m pour la plus longue), et par son éloignement : 3 heures de marche pour atteindre le refuge de l'Estrop, puis encore 3 heures le lendemain pour arriver au départ. Il faut compter 8 heures pour la descente en elle-même. 

La distance à parcourir est de 5km. La météo doit être parfaite car le moindre orage serait catastrophique, le canyon étant entouré de sommets à 3000m.

Tout cela en fait un canyon engagé

 

Samedi midi, tout le monde se retrouve au départ de la marche d'approche. Repas, et 3 heures après nous arrivons au refuge sous quelques gouttes de pluie.

Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016

Acceuil et repas excellents au refuge (soupe d'orties maison), une nuit plus ou moins bonne, et lever 5h du mat (dur dur !!!), sur les conseils du gardien.

Départ de nuit à la lampe électrique, et c'est parti pour 3 heures de marche. Nous suivons les cairns, pas vraiment de chemin, ça monte raide de bon matin... même les marmottes dorment encore ... Nous arrivons au lever de soleil au col, sur la crête de Chabrières, à 2532m ou  le panorama est à couper le souffle : nos efforts sont récompensés.

Nous contemplons avec une certaine appréhension la suite qui se dévoile à nos yeux : une descente vertigineuse dans des éboulis instables... il ne faut pas tomber sinon c'est direct 600m plus bas au fond du canyon...

Une heure de descente plus tard, et les chevilles bien assouplies, nous voilà (enfin) au départ du canyon. 

 

Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016

Il est 9h quand nous commençons la descente.

La première cascade est la plus longue, 112m, avec relai. Elle s'écoule dans un impressionnant cirque calcaire.

Nous avons plusieurs grandes longueurs de corde (300m en tout !) et comme tout le monde participe à l'équipement/déséquipement, tout s'enchaîne bien.

D'autres rappels de 50, 40m ... un peu de marche, un magnifique passage obscur. 

Arrivés à l'échappatoire, un coup d'oeil au ciel nous dit que nous pouvons continuer mais sans traîner car comme prévu des nuages commencent à se former. 

Malgré notre nombre (10 personnes) nous progressons rapidement.

Dans la 2ème partie les rappels sont plus courts mais plus nombreux, puis la gorge s'évase, longue marche et nous voilà aux voitures après 3h d'approche et 8 heures de descente... nous en avons plein les pattes... 

Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016
Canyon de Male Vesse. 10/11 Septembre 2016

Les nuages noircissent au dessus du canyon, nous sommes sortis à temps. Petit coup de téléphone pour rassurer le gardien, et chacun regagne ses pénates.

Une journée particulièrement bien remplie !!!

 

Laure

 

Published by sct_aragnous
commenter cet article
31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 21:39
Rando Mare à mare nord - corse mai 2016

Participants : Alain et Marie (SCT) Marie-Claude, Babette, Valou et Alain.

Une belle semaine de rando de Corte à Porto, une météo clémente et beaucoup de plaisir.

Seule Marie a eu le droit de fréquenter les punaises de lit et le toubib local.

Trop.....
Trop.....

C' est la liberté pour les hommes et les animaux. Le sentier peu fréquenté est sympa et agréable... il parait que ça grimpe dru par moment.

Le troupeau...

Le troupeau...

Rando Mare à mare nord - corse mai 2016Rando Mare à mare nord - corse mai 2016
Rando Mare à mare nord - corse mai 2016
Rando Mare à mare nord - corse mai 2016Rando Mare à mare nord - corse mai 2016

Une dizaine de jours pour un circuit préparé par Marie avec réservations des gites et repas.

Une expérience à renouveler en faisant Mare à mare sud....

Chantal qui manque d'habitude pour publier sur le blog

Published by sct_aragnous
commenter cet article
31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 09:13

27/28 Août 2016

 

Participants : Michel, Laure (SCT), Sébastien, Hervé (SCT/CAF Coudon 83)

Objectif : Fond de la Grotte de Gournier, Vercors

 

Il y a un an jour pour jour, nous étions arrivés au bout de l'Aquagalerie. L'explo ayant duré 19h aller-retour. Nous étions restés sur notre fin et nous nous étions promis de revenir... Nous décidons cette fois de faire un bivouac afin d'aller le plus loin possible.

Après une nuit sur le parking des grottes de Choranche, nous partons, bien décidés à en découdre avec cette interminable et fascinante rivière.

Départ 9h le samedi, avec des sacs bien chargés...

Traversée du lac, vire, réseau fossile, cela s'enchaîne rapidement

GOURNIER : LE RETOURGOURNIER : LE RETOUR
GOURNIER : LE RETOUR

Le vestiaire, nous nous changeons : Seb et Hervé ont l'option néoprène, Michel et moi l'option combinaison étanche.

L'actif, toujours aussi beau...

Nous sommes bien chargés (nourriture, réchauds, duvets, vêtements chauds, cordes...) et la progression n'est pas aussi rapide que prévue. 3h plus tard nous sommes à la salle Chevalier.

GOURNIER : LE RETOURGOURNIER : LE RETOUR
GOURNIER : LE RETOURGOURNIER : LE RETOUR

Les remontées sur corde de la diaclase Albert. Nous arrivons au siphon Jérôme nécessitant 35 m de nage avec en prime un violent courant d'air de face. Pas très agréable le passage ... arrivée dans une belle vasque et on enchaîne sur un ressaut de 10m.

Nous continuons à remonter la rivière. Nous sommes à environ + 270m.

Un autre siphon se shunte par une galerie fossile, puis nous redescendons au niveau de l'actif.

GOURNIER : LE RETOURGOURNIER : LE RETOUR
GOURNIER : LE RETOURGOURNIER : LE RETOUR
GOURNIER : LE RETOUR

Heureusement les remontées sont équipées, mais parfois les cordes ont été abimées par les crues. Il faut soit les changer soit accepter de passer sur de très grosses tonches, sur des cordes sans gaine...mais ça tient !!!

GOURNIER : LE RETOURGOURNIER : LE RETOUR
GOURNIER : LE RETOUR
GOURNIER : LE RETOURGOURNIER : LE RETOUR

Nous voilà dans la galerie du Chaos, immense et très accidentée. Au bout le 1er bivouac nous attend. Nous y déposons les affaires et continuons notre route avec quelques cordes et victuailles. Il est 19h, cela fait 10 heures que nous progressons. Mais notre journée n'est pas finie, nous continuerons le plus loin possible...

 

Nous voilà dans la magnifique Aquagalerie... fabuleuse mais interminable ...

GOURNIER : LE RETOUR
GOURNIER : LE RETOUR
GOURNIER : LE RETOUR
GOURNIER : LE RETOUR
GOURNIER : LE RETOUR
GOURNIER : LE RETOUR
GOURNIER : LE RETOUR
GOURNIER : LE RETOUR
GOURNIER : LE RETOUR
GOURNIER : LE RETOUR
GOURNIER : LE RETOUR
GOURNIER : LE RETOUR
GOURNIER : LE RETOUR

Nous arrivons enfin à notre terminus de l'année passée. Pour Michel et moi c'est là que l'aventure commence (Pour Seb et Hervé elle a dejà commencé depuis un bon bout de temps !!).

Nous enchaînons avec la salle des Burgondes. Nous sommes à + 500m. C'est gigantesque, et même nos scurions ont du mal à en dévoiler les secrêts

Pas de photos, c'est trop grand !!! Vous verrez la salle sur le film de Michel.

Nous voilà dans la Cinquième Avenue : Grande galerie de 10 par 10, drainée par le cours d'eau. Le concrétionnement est plus important qu'ailleurs. Il y a encore plusieurs passages à franchir à la nage, dont des passages bas...

GOURNIER : LE RETOURGOURNIER : LE RETOUR
GOURNIER : LE RETOUR
GOURNIER : LE RETOURGOURNIER : LE RETOUR
GOURNIER : LE RETOUR
GOURNIER : LE RETOUR

Descente sur corde, arrivée sur un beau lac, en face une corde remonte vers une galerie : La galerie des Noukys. La dernière ! Personne n'ose mettre un terme à l'aventure, mais personne non plus n'a le courage de dire qu'il veut continuer. Cela fait 4 heures que nous avons quitté le bivouac, il en faudra autant pour revenir. Nous sommes fatigués, Seb et Hervé frigorifiés. Les paroles sont rares et nous tournons le dos à la suite presque sans un mot...nous estimons être à encore 2h du fond, ce qui ferait 4h aller-retour, ce ne serait pas raisonnable... Le fond gardera encore pour nous ses secrêts !!

GOURNIER : LE RETOUR
GOURNIER : LE RETOUR

22h30, nous nous dirigeons vers le bivouac que nous atteindrons vers 3h du matin.

GOURNIER : LE RETOURGOURNIER : LE RETOUR
GOURNIER : LE RETOURGOURNIER : LE RETOUR

Vite, se mettre au chaud et au sec, manger chaud, boire...et dormir. Quel bonheur !!

Seb et Hervé doivent se lever tôt pour être présentables au boulot lundi. Michel et moi n'avons pas d'impératifs donc nous nous lèverons plus tard. Quand le réveil sonne à 7h le matin il fait nuit noire bien sûr, et nous pensons à nos camarades qui doivent enfiler leurs néoprenes mouillées !!

10h du matin nous nous levons toujours grâce au réveil ! Nous n'avons aucune notion de l'heure, nous avons déjà perdu nos repères !

Petit dej et nous quittons ce havre de paix.

Nous mettrons 8 heures pour sortir.

GOURNIER : LE RETOURGOURNIER : LE RETOUR
GOURNIER : LE RETOURGOURNIER : LE RETOUR

La douce chaleur du soleil couchant, la lumière du jour, l'odeur de l'extérieur, le bitûme du parking...et la bonne bierre tiède...que du bonheur !!!

 

TPST : 35h

Temps de progression : 1er jour 18h

                                     2ème jour 8h

Dénivellée : 560m

Distance parcourue : environ 13km

GOURNIER : LE RETOUR

                                                                                                                                       Laure

Published by sct_aragnous
commenter cet article
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 15:04

Jeudi 25 Août 2016

Michel et Laure

Canyon du Léoncel, Vercors

Test du matériel étanche en vue de l 'explo de Gournier

Canyon du Léoncel : Une alternative à la canicule
Canyon du Léoncel : Une alternative à la canicule
Canyon du Léoncel : Une alternative à la canicule
Canyon du Léoncel : Une alternative à la canicule
Canyon du Léoncel : Une alternative à la canicule
Canyon du Léoncel : Une alternative à la canicule
Canyon du Léoncel : Une alternative à la canicule
Canyon du Léoncel : Une alternative à la canicule
Published by sct_aragnous
commenter cet article
15 août 2016 1 15 /08 /août /2016 17:24

 

Participants : Laure, Michel (SCT), Sébastien (SCT/CAF Coudon), Hervé (CAF Coudon), Jean-Pierre (JCC)

 

Nous étions inscrits depuis plusieurs mois à "Vercors 2016" organisé par Rémy Limagne et la FFS pour les 60 ans de la découverte du gouffre. Les organisateurs proposaient aux spéléos de "sortir de leur zone de confort" ! 500 volontaires ont répondu présents, dont 200 étrangers ! Bon, bien sûr tous ne sont pas allés au fond.

 

Mardi 2 Août nous nous retrouvons au camping de Méaudre, réservé pour l'occasion. La météo est bonne pour le lendemain ou nous avons prévu d'aller au fond. Une dégradation est prévue pour le surlendemain, nous avons vraiment de la chance !

 

Afin de ne pas être génés dans la nuit par les aller-venues des spéléos qui rentrent du Berger, nous décidons d'aller dormir à proximité du départ. En plus nous gagnerons du temps sur le trajet.

Lever à 7h00 après une nuit plutôt mauvaise (petite angoisse du lendemain ? excitation ?)

Départ 7h30 pour une marche d'approche d'environ 1 heure (à l'aller...)

Nous croisons des spéléos hagards qui reviennent du fond, certains font peine à voir et ont du mal à parcourir les derniers mêtres !!! Nous serons certainement dans le même état le lendemain ! Bon, pour l'instant nous sommes tout guillerets !!!

Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m

Le sentier descend, ce qui veut dire que le retour n'en sera que plus douloureux !

Nous voilà au bord de la doline d'entrée, nous nous inscrivons sur le registre des entrées et sorties, nous nous équipons et c'est parti !

Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m

234m de puits (25 à 41m) entrecoupés de méandres. Les plus remarquables étant les puits Ruiz, puits du Cairn, Garby, Gontard, Aldo

Puis on débouche dans la grande galerie de 10m de diamètre, et on traverse le lac Cadoux qui est à sec.

La galerie devient gigantesque et très pentue : Le Grand Eboulis, ou l'on a l'impression de progresser à l'extérieur tellement c'est grand ! La largeur de la galerie peut atteindre les 100m !!! Il y a de quoi s'égarer ! Elle est de plus accidentée de nombreux ressauts équipés ou pas, et de chaos.

11h30 nous sommes à la salle des Treize à -500, vaste et majestueuse. Nous respectons le timing indicatif des organisateurs.

Des bivouacs sont installés pour ceux qui voudraient se reposer en revenant du fond. Il y a également une liaison TPS avec la surface.

Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m

Encore une bonne centaine de mètres de descente, quelques puits et nous voilà aux vestières (-640m). C'est le départ des Coufinades, zone aquatique et engagée du trou.

Petite pause repas.

Le plus dur nous attend mais on ne s'en doute pas encore. Un panneau peu engageant tente de nous démotiver, en vain !!!

Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m

Oui nous sommes sûrs et motivés !!!

Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m

Les Coufinades sont une sorte de longue galerie méandriforme aquatique, équipée de main-courantes pour éviter l'eau. C'est très pénible même pour les costauds... il faut beaucoup tirer sur les bras car les cordes sont trop lâches. Je regrette ma néoprène...

Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m

Plusieurs cascades, souvent équipées de rappels guidés pour éviter l'eau, nous mènent à -720, puis nous perdons le rivière. Nous sommes au Grand Canyon, les dimensions redeviennent énormes (50m de large) nous progressons sur des plans inclinés raides et glaiseux en nous aidant de cordes.

-840, nouvelle série de cascades et rappels guidés : Puits Gaché entre autres et surtout l'impressionnante Grande Cascade de 27m ou l'eau se jette avec fracas en faisant par moment des grondements sourds entre les rochers. Un peu sinistre l'ambiance !!!

Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m

La Vire-tu-Oses nous permet d'éviter plusieurs ressauts cascadants. Encore un puits et nous voilà en haut de l'impressionnant et célébrissime puits de l'Ouragan qui a du faire fantasmer bon nombre de spéléos !!! C'est en descendant ce puits ou se jette avec fracas une cascade, que nous franchirons la barre des 1000m ! Ce puits fait 44m de profondeur et la descente est assez proche de la cascade. Belle ambiance fraîche, sombre et bruyante, à plus de 1000m sous terre.

 

 Il nous reste encore au moins 100m de descente pour atteindre le siphon.

La galerie perd peu à peu de l'ampleur, quelques oppos accrobatiques et nous finissons tous tôt ou tard par nous mouiller jusqu'à la poitrine pour atteindre le siphon terminal à -1122m de profondeur ! La température de l'eau doit être dans les 6°, alors pas question de s'arrêter plus de quelques minutes.

ça y est nous y sommes, l'objectif tant convoité est atteint à 17h00 après 8 heures de descente. Le plus dur reste à faire, mais là on a plus le choix !!

Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122mBerger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122mBerger 2016 : Des Aragnous à - 1122m

Nous ferons la remontée chacun à notre rythme, souffrant en silence ou bruyament sur les main-courantes des Coufinades

JP testera quelques intants le bivouac installé à la salle des 13. Croyant trouver un lit douillet il s'en relevera assez  rapidement déçu par le manque de confort des lieux

Michel et moi profiterons d'un "bouchon" sur les cordes à l'heure de pointe pour déguster un bon plat chaud. Hervé et Seb remontant comme des fusées en doublant dès que possible les moins rapides.

Oui notre entraînement a bien marché car nous tombons sur des bien plus fatigués que nous, que nous arrivons à dépasser. Le bivouac à la salle des 13 n'a pas été installé pour rien et a du être pour certains une étape salvatrice.

Nous sommes suivis par des Anglais dans les puits de sortie, nous ferons donc l'effort de parler anglais ! C'est quand même dur la spéléo !!

 

Nous sortons entre 2 et 5 heures du matin, heureux et pas si fatigués que ça... mais...

Nous devions être encore dans l'excitation de la sortie, car une fois dehors !!! La marche retour nous attend, c'est le moment le plus pénible  ! Toute la fatigue nous tombe dessus d'un coup ! 

Et pour comble de malchance, Michel et moi mettons 1/2 heure à retrouver le bon chemin !

 

Le soleil se lève quand nous arrivons aux véhicules. Nous croisons des spéléos qui partent à leur tour tout guillerets et qui nous regardent avec compassion et peut-être aussi un brin d'inquiétude !!!

Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m

Longtemps le premier - 1000 de l'histoire mondiale de la spéléo (et même si depuis bien des reccords de profondeur sont tombés), le Berger continura encore bien longtemps à faire réver des générations de spéléos, et c'est tant mieux !!!

 

Laure

Published by sct_aragnous
commenter cet article
15 août 2016 1 15 /08 /août /2016 17:16

Article à voir sur ce lien

Participants Aragnous : Laure et Michel

http://joyeuxcroquecailloux.over-blog.fr/

Published by sct_aragnous
commenter cet article
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 15:43

Participants : Laure et Michel

Quelques photos d'une des plus belles grottes de l'ile...

Escapade Sarde été 2016
Escapade Sarde été 2016
Escapade Sarde été 2016
Escapade Sarde été 2016
Escapade Sarde été 2016
Escapade Sarde été 2016
Escapade Sarde été 2016
Escapade Sarde été 2016
Escapade Sarde été 2016

                                                                                                                                     Laure

Published by sct_aragnous
commenter cet article
12 juillet 2016 2 12 /07 /juillet /2016 09:51

Participants : Sébastien, Michel et Laure pour les Aragnous, Patrick (GSV) 

 

Samedi 9h00, nous voilà frais et dispo à l'entrée des Saints de Glace (Méaudres, Vercors).

Objectif, parcourir un partie de ce magnifique et impressionnant réseau de 43km de long, en atteingnant le fond du Trou qui Souffle.

Le courant d'air glacial de l'entrée s'attenu peu à peu. Les "Saints de Glace" est en fait un long méandre entrecoupé de petits puits. Nous arrivons dans l'immense salle Hydrokarst par un puits en plafond. Nous sommes à -226m 

9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre
9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre
9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre

Une galerie nous permet de rejoindre le réseau du Trou qui Souffle (TQS) dont nous espérons atteindre le fond (donné pour 20 heures).

Magnifique galerie des Marmites, escalades, passages bas, grands volumes. Un itinéraire complexe qui demande pas mal d'attention, de rubalyse et de palabres pour se mettre d'accord sur la direction à prendre ...

9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre
9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre
9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre

Nous arrivons à la salle du Serpent, passons par une salle concrétionnée, descendons à travers des trémies pour rejoindre le bas d'un immense puits, et parfois perdons un peu de temps en recherche d'itinéraire !!

Nous équipons "light" pour réduire le poids du matériel car nous ne sommes que quatre : cordes de 8mm, mousquetons speedy et noeuds de tisserand sur dynéma.

9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre
9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre
9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre

Par des galeries remontantes et escalades, nous nous retrouvons à -88m ! Le fond du TQS est à -313m. Il nous reste pas mal de chemin !

Nous enchaînons avec la galerie de Pâques Sud, découverte en 1982, puis arrivons au "Grand Toboggan" qui est une gigantesque conduite forcée de 15m de hauteur et 20m de large, au sol cahotique et extrêment boueux, et au pendage à plus de 40°. C'est immense, impressionnant, du jamais vu pour nous ! C'est une galerie creusée par des géants ! Elle dévalle sur plus de 200m, et nous devons mettre des cordes afin de faciliter et sécuriser la progression.

Cela fait 10 heures que nous sommes sous terre, et il est hors de question de se faire la moindre entorse en progressant !

Nous n'en voyons plus la fin !

Enfin le siphon Sud, majestueux, un véritable lac. Nous sommes à -313m. Encore un petit effort (escalade) pour aller voir la galerie et le siphon de la Cuspide, et la Dune d'Orbitolines.

9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre
9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre
9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre

Il est 20h, nous sommes au fond, nous savons que nous allons passer la nuit sous terre et que le jour sera levé quand nous sortirons... Nous avons encore plus de 10 heures de retour...

La remontée du grand toboggan est un calvaire (du moins pour moi)... heureusement que nous avons mis des cordes !!!

L'eau nous manque, et nous buvons comme des animaux à même les gours et flaques boueuses ! Nous finissons nos vivres, et commençons à économiser la lumière.

Comble de malchance nous perdons encore du temps et de l'energie en nous égarant.

Et pour couronner le tout, nos appareils de progression qui sont pleins de boue n'accrochent plus sur les cordes !

Les ressauts des St de Glace sont de plus en plus pénibles à monter. Nous devons parfois mettre des cordes pour nous sécuriser.

9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre
9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre
9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre

Nous sommes affamés et fourbus, mais tellement heureux d'avoir pu mener à bien cette fabuleuse et grandiose explo !!!

Nous sortons le lendemain à 8 heures du matin, après 23h de ballade souterraine...

9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre
9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre

                                                                                                                                          Laure

Published by sct_aragnous
commenter cet article
27 juin 2016 1 27 /06 /juin /2016 14:59

Participants : Laure et Michel

Canyoning en duo, en ce vendredi nous partons  tôt de la maison pour nous retrouver vers midi sous le soleil italien de Rochietta Niverna. Le canyon de Barbaira, désert, nous attend avec ses belles vasques... Mais il faut les mériter ces vasques fraîches, et pour cela 3/4 d'heure de marche en plein soleil nous attend. Les pauses sont obligatoires sous peine de surchauffe ...

Mais quel bonheur, le canyon est à nous seuls !!!

WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva

Le Lendemain, départ pour Breil-sur-Roya en vue de faire Carleva. Canyon isolé, à 2 heures de marche d'approche, 5 heures de descente et 4km de progression.

Là aussi la marche d'approche se fait en plein soleil et les pauses sont fréquentes. Il fait 38° à l'ombre !! Nous manquons rapidement d'eau et devons boire à un ruisseau rencontré par bonheur sur le chemin !

Mais nous sommes récompensés de notre départ tardif par une luminosité exceptionnelle dans le canyon : Les vasques semblent être éclairées de l'intérieur. Les parties encaissées et moussues bénéficient de jeux de lumière splendides !

Et pour couronner le tout, une jolie rencontre insolite ...

WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva

Laure

Published by sct_aragnous
commenter cet article