Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Programme

 

 

 

 

Juin : Pompage de la Foux de st Anne
La bendola

Aout : La Coume Ournède

Octobre : La Dent de Crolle

Novembre ; Scialet Robin

Articles Récents

Pages

Catégories

15 août 2016 1 15 /08 /août /2016 17:24

 

Participants : Laure, Michel (SCT), Sébastien (SCT/CAF Coudon), Hervé (CAF Coudon), Jean-Pierre (JCC)

 

Nous étions inscrits depuis plusieurs mois à "Vercors 2016" organisé par Rémy Limagne et la FFS pour les 60 ans de la découverte du gouffre. Les organisateurs proposaient aux spéléos de "sortir de leur zone de confort" ! 500 volontaires ont répondu présents, dont 200 étrangers ! Bon, bien sûr tous ne sont pas allés au fond.

 

Mardi 2 Août nous nous retrouvons au camping de Méaudre, réservé pour l'occasion. La météo est bonne pour le lendemain ou nous avons prévu d'aller au fond. Une dégradation est prévue pour le surlendemain, nous avons vraiment de la chance !

 

Afin de ne pas être génés dans la nuit par les aller-venues des spéléos qui rentrent du Berger, nous décidons d'aller dormir à proximité du départ. En plus nous gagnerons du temps sur le trajet.

Lever à 7h00 après une nuit plutôt mauvaise (petite angoisse du lendemain ? excitation ?)

Départ 7h30 pour une marche d'approche d'environ 1 heure (à l'aller...)

Nous croisons des spéléos hagards qui reviennent du fond, certains font peine à voir et ont du mal à parcourir les derniers mêtres !!! Nous serons certainement dans le même état le lendemain ! Bon, pour l'instant nous sommes tout guillerets !!!

Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m

Le sentier descend, ce qui veut dire que le retour n'en sera que plus douloureux !

Nous voilà au bord de la doline d'entrée, nous nous inscrivons sur le registre des entrées et sorties, nous nous équipons et c'est parti !

Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m

234m de puits (25 à 41m) entrecoupés de méandres. Les plus remarquables étant les puits Ruiz, puits du Cairn, Garby, Gontard, Aldo

Puis on débouche dans la grande galerie de 10m de diamètre, et on traverse le lac Cadoux qui est à sec.

La galerie devient gigantesque et très pentue : Le Grand Eboulis, ou l'on a l'impression de progresser à l'extérieur tellement c'est grand ! La largeur de la galerie peut atteindre les 100m !!! Il y a de quoi s'égarer ! Elle est de plus accidentée de nombreux ressauts équipés ou pas, et de chaos.

11h30 nous sommes à la salle des Treize à -500, vaste et majestueuse. Nous respectons le timing indicatif des organisateurs.

Des bivouacs sont installés pour ceux qui voudraient se reposer en revenant du fond. Il y a également une liaison TPS avec la surface.

Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m

Encore une bonne centaine de mètres de descente, quelques puits et nous voilà aux vestières (-640m). C'est le départ des Coufinades, zone aquatique et engagée du trou.

Petite pause repas.

Le plus dur nous attend mais on ne s'en doute pas encore. Un panneau peu engageant tente de nous démotiver, en vain !!!

Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m

Oui nous sommes sûrs et motivés !!!

Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m

Les Coufinades sont une sorte de longue galerie méandriforme aquatique, équipée de main-courantes pour éviter l'eau. C'est très pénible même pour les costauds... il faut beaucoup tirer sur les bras car les cordes sont trop lâches. Je regrette ma néoprène...

Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m

Plusieurs cascades, souvent équipées de rappels guidés pour éviter l'eau, nous mènent à -720, puis nous perdons le rivière. Nous sommes au Grand Canyon, les dimensions redeviennent énormes (50m de large) nous progressons sur des plans inclinés raides et glaiseux en nous aidant de cordes.

-840, nouvelle série de cascades et rappels guidés : Puits Gaché entre autres et surtout l'impressionnante Grande Cascade de 27m ou l'eau se jette avec fracas en faisant par moment des grondements sourds entre les rochers. Un peu sinistre l'ambiance !!!

Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m

La Vire-tu-Oses nous permet d'éviter plusieurs ressauts cascadants. Encore un puits et nous voilà en haut de l'impressionnant et célébrissime puits de l'Ouragan qui a du faire fantasmer bon nombre de spéléos !!! C'est en descendant ce puits ou se jette avec fracas une cascade, que nous franchirons la barre des 1000m ! Ce puits fait 44m de profondeur et la descente est assez proche de la cascade. Belle ambiance fraîche, sombre et bruyante, à plus de 1000m sous terre.

 

 Il nous reste encore au moins 100m de descente pour atteindre le siphon.

La galerie perd peu à peu de l'ampleur, quelques oppos accrobatiques et nous finissons tous tôt ou tard par nous mouiller jusqu'à la poitrine pour atteindre le siphon terminal à -1122m de profondeur ! La température de l'eau doit être dans les 6°, alors pas question de s'arrêter plus de quelques minutes.

ça y est nous y sommes, l'objectif tant convoité est atteint à 17h00 après 8 heures de descente. Le plus dur reste à faire, mais là on a plus le choix !!

Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122mBerger 2016 : Des Aragnous à - 1122m
Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122mBerger 2016 : Des Aragnous à - 1122m

Nous ferons la remontée chacun à notre rythme, souffrant en silence ou bruyament sur les main-courantes des Coufinades

JP testera quelques intants le bivouac installé à la salle des 13. Croyant trouver un lit douillet il s'en relevera assez  rapidement déçu par le manque de confort des lieux

Michel et moi profiterons d'un "bouchon" sur les cordes à l'heure de pointe pour déguster un bon plat chaud. Hervé et Seb remontant comme des fusées en doublant dès que possible les moins rapides.

Oui notre entraînement a bien marché car nous tombons sur des bien plus fatigués que nous, que nous arrivons à dépasser. Le bivouac à la salle des 13 n'a pas été installé pour rien et a du être pour certains une étape salvatrice.

Nous sommes suivis par des Anglais dans les puits de sortie, nous ferons donc l'effort de parler anglais ! C'est quand même dur la spéléo !!

 

Nous sortons entre 2 et 5 heures du matin, heureux et pas si fatigués que ça... mais...

Nous devions être encore dans l'excitation de la sortie, car une fois dehors !!! La marche retour nous attend, c'est le moment le plus pénible  ! Toute la fatigue nous tombe dessus d'un coup ! 

Et pour comble de malchance, Michel et moi mettons 1/2 heure à retrouver le bon chemin !

 

Le soleil se lève quand nous arrivons aux véhicules. Nous croisons des spéléos qui partent à leur tour tout guillerets et qui nous regardent avec compassion et peut-être aussi un brin d'inquiétude !!!

Berger 2016 : Des Aragnous à - 1122m

Longtemps le premier - 1000 de l'histoire mondiale de la spéléo (et même si depuis bien des reccords de profondeur sont tombés), le Berger continura encore bien longtemps à faire réver des générations de spéléos, et c'est tant mieux !!!

 

Laure

Published by sct_aragnous
commenter cet article
15 août 2016 1 15 /08 /août /2016 17:16

Article à voir sur ce lien

Participants Aragnous : Laure et Michel

http://joyeuxcroquecailloux.over-blog.fr/

Published by sct_aragnous
commenter cet article
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 15:43

Participants : Laure et Michel

Quelques photos d'une des plus belles grottes de l'ile...

Escapade Sarde été 2016
Escapade Sarde été 2016
Escapade Sarde été 2016
Escapade Sarde été 2016
Escapade Sarde été 2016
Escapade Sarde été 2016
Escapade Sarde été 2016
Escapade Sarde été 2016
Escapade Sarde été 2016

                                                                                                                                     Laure

Published by sct_aragnous
commenter cet article
12 juillet 2016 2 12 /07 /juillet /2016 09:51

Participants : Sébastien, Michel et Laure pour les Aragnous, Patrick (GSV) 

 

Samedi 9h00, nous voilà frais et dispo à l'entrée des Saints de Glace (Méaudres, Vercors).

Objectif, parcourir un partie de ce magnifique et impressionnant réseau de 43km de long, en atteingnant le fond du Trou qui Souffle.

Le courant d'air glacial de l'entrée s'attenu peu à peu. Les "Saints de Glace" est en fait un long méandre entrecoupé de petits puits. Nous arrivons dans l'immense salle Hydrokarst par un puits en plafond. Nous sommes à -226m 

9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre
9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre
9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre

Une galerie nous permet de rejoindre le réseau du Trou qui Souffle (TQS) dont nous espérons atteindre le fond (donné pour 20 heures).

Magnifique galerie des Marmites, escalades, passages bas, grands volumes. Un itinéraire complexe qui demande pas mal d'attention, de rubalyse et de palabres pour se mettre d'accord sur la direction à prendre ...

9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre
9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre
9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre

Nous arrivons à la salle du Serpent, passons par une salle concrétionnée, descendons à travers des trémies pour rejoindre le bas d'un immense puits, et parfois perdons un peu de temps en recherche d'itinéraire !!

Nous équipons "light" pour réduire le poids du matériel car nous ne sommes que quatre : cordes de 8mm, mousquetons speedy et noeuds de tisserand sur dynéma.

9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre
9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre
9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre

Par des galeries remontantes et escalades, nous nous retrouvons à -88m ! Le fond du TQS est à -313m. Il nous reste pas mal de chemin !

Nous enchaînons avec la galerie de Pâques Sud, découverte en 1982, puis arrivons au "Grand Toboggan" qui est une gigantesque conduite forcée de 15m de hauteur et 20m de large, au sol cahotique et extrêment boueux, et au pendage à plus de 40°. C'est immense, impressionnant, du jamais vu pour nous ! C'est une galerie creusée par des géants ! Elle dévalle sur plus de 200m, et nous devons mettre des cordes afin de faciliter et sécuriser la progression.

Cela fait 10 heures que nous sommes sous terre, et il est hors de question de se faire la moindre entorse en progressant !

Nous n'en voyons plus la fin !

Enfin le siphon Sud, majestueux, un véritable lac. Nous sommes à -313m. Encore un petit effort (escalade) pour aller voir la galerie et le siphon de la Cuspide, et la Dune d'Orbitolines.

9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre
9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre
9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre

Il est 20h, nous sommes au fond, nous savons que nous allons passer la nuit sous terre et que le jour sera levé quand nous sortirons... Nous avons encore plus de 10 heures de retour...

La remontée du grand toboggan est un calvaire (du moins pour moi)... heureusement que nous avons mis des cordes !!!

L'eau nous manque, et nous buvons comme des animaux à même les gours et flaques boueuses ! Nous finissons nos vivres, et commençons à économiser la lumière.

Comble de malchance nous perdons encore du temps et de l'energie en nous égarant.

Et pour couronner le tout, nos appareils de progression qui sont pleins de boue n'accrochent plus sur les cordes !

Les ressauts des St de Glace sont de plus en plus pénibles à monter. Nous devons parfois mettre des cordes pour nous sécuriser.

9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre
9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre
9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre

Nous sommes affamés et fourbus, mais tellement heureux d'avoir pu mener à bien cette fabuleuse et grandiose explo !!!

Nous sortons le lendemain à 8 heures du matin, après 23h de ballade souterraine...

9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre
9/10 Juillet : Saints de Glace/Fond du TQS : 23 heures sous terre

                                                                                                                                          Laure

Published by sct_aragnous
commenter cet article
27 juin 2016 1 27 /06 /juin /2016 14:59

Participants : Laure et Michel

Canyoning en duo, en ce vendredi nous partons  tôt de la maison pour nous retrouver vers midi sous le soleil italien de Rochietta Niverna. Le canyon de Barbaira, désert, nous attend avec ses belles vasques... Mais il faut les mériter ces vasques fraîches, et pour cela 3/4 d'heure de marche en plein soleil nous attend. Les pauses sont obligatoires sous peine de surchauffe ...

Mais quel bonheur, le canyon est à nous seuls !!!

WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva

Le Lendemain, départ pour Breil-sur-Roya en vue de faire Carleva. Canyon isolé, à 2 heures de marche d'approche, 5 heures de descente et 4km de progression.

Là aussi la marche d'approche se fait en plein soleil et les pauses sont fréquentes. Il fait 38° à l'ombre !! Nous manquons rapidement d'eau et devons boire à un ruisseau rencontré par bonheur sur le chemin !

Mais nous sommes récompensés de notre départ tardif par une luminosité exceptionnelle dans le canyon : Les vasques semblent être éclairées de l'intérieur. Les parties encaissées et moussues bénéficient de jeux de lumière splendides !

Et pour couronner le tout, une jolie rencontre insolite ...

WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva
WE Canyon 24/25 Juin : Barbaira et Carleva

Laure

Published by sct_aragnous
commenter cet article
20 juin 2016 1 20 /06 /juin /2016 09:37

Participants Aragnous : Laure et Michel

samedi : Goul de la Tannerie (Bourg St Andéol). recherche de fil d'ariane et progression en déstructuré (permet de passer dans des passages étroits avec les bouteilles de côté)

Dimanche : Source de Marnade à Montclus dans le Gard. Mêmes exercices mais dans une cavité avec une mauvaise visibilité, un puits de 20m à l'entrée. Un peu stressant de ne pas voir plus loin que le bout de son nez...

Stage Plongée Spéléo 18/19 juin
Stage Plongée Spéléo 18/19 juin
Stage Plongée Spéléo 18/19 juin
Stage Plongée Spéléo 18/19 juin
Stage Plongée Spéléo 18/19 juin
Stage Plongée Spéléo 18/19 juin
Stage Plongée Spéléo 18/19 juin
Stage Plongée Spéléo 18/19 juin
Published by sct_aragnous
commenter cet article
5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 17:40

Corse du Sud : canyons de Ricchiusa, Purcaracchia, Vacca, Travo, dans le cadre magnifique des aiguilles de Bavella

Laure et Michel

 

Un avant goût du paradis ...

ESCAPADE CORSE, fin mai 2016
ESCAPADE CORSE, fin mai 2016
ESCAPADE CORSE, fin mai 2016
ESCAPADE CORSE, fin mai 2016
ESCAPADE CORSE, fin mai 2016
ESCAPADE CORSE, fin mai 2016
ESCAPADE CORSE, fin mai 2016
ESCAPADE CORSE, fin mai 2016
ESCAPADE CORSE, fin mai 2016
ESCAPADE CORSE, fin mai 2016
ESCAPADE CORSE, fin mai 2016
ESCAPADE CORSE, fin mai 2016
ESCAPADE CORSE, fin mai 2016
ESCAPADE CORSE, fin mai 2016
Published by sct_aragnous
commenter cet article
17 mai 2016 2 17 /05 /mai /2016 13:10

Participants : Patrick, Sébastien, Jean-Pierre, Michel, Laure

Pour ce week-end de trois jours nous voulions faire à l'origine une traversée complète de la Dent de Crolles en Chartreuse. Les conditions météo et d'enneigement en ayant décidé autrement, nous nous sommes rabattus sur la 2ème partie de la traversée : Glaz-Guiers Mort.

Samedi, nous nous retrouvons au Col du Coq, afin d'aller repérer l'entrée de P40, et de déposer le matos pour le lendemain. Mais la pluie ne cessant de tomber, nous changeons d'objectif et allons plus bas visiter le cirque de St Même et le Guiers Vif.

Traversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de CrollesTraversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de Crolles
Traversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de Crolles
Traversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de CrollesTraversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de Crolles

Le lendemain, départ du camping vers 9h pour effectuer la navette voiture, et remonter au Col du Coq. Il ne pleut pas, au moins nous ferons la marche d'approche au sec ! C'est parti pour 1h30 de grimpette par le fameux et bien nommé "Près qui tue", en partie dans le brouillard.

Traversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de CrollesTraversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de Crolles
Traversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de Crolles

La neige est encore présente et il y a encore un peu de glace dans le trou. Nous voilà partis pour une traversée de 365m de dénivelée et 2km de développement.

Traversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de Crolles

Nous enchaînons les puits de la Lanterne et le vaste P36. Nous prenons bien garde de ne pas rappeller la corde avant d'être certains de là ou nous sommes !

Traversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de Crolles
Traversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de CrollesTraversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de Crolles

Nous voilà maintenant dans la zone des méandres. Petit crapahut, escalades et désescalades, et nous arrivons vers 13h30 au pied de la cascade Rocheuse qui est une remontée de 40m. Il est temps de manger un peu, tant que nous sommes à l'abris du courant d'air.

VIDE GRENIER AU TROU DU GLAZ

VIDE GRENIER AU TROU DU GLAZ

75KM DE RESEAU CA DEVRAIT PASSER !!!

75KM DE RESEAU CA DEVRAIT PASSER !!!

Plus loin la superbe et impressionnante galerie Perquelin... Une immense conduite forçée qui descend sur plusieurs centaines de mètres. On a vraiment l'impression de descendre dans les entrailles de la terre... Volumes trop grands pour mon appareil photo !!!

Traversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de CrollesTraversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de Crolles

Puis les dimensions s'amenuisent et la grande galerie devient petit boyeux caillouteux et inconfortable. C'était trop beau !! Nous voilà dans le "réseau Sanguin"

Traversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de CrollesTraversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de Crolles

Nous débouchons enfin dans une très vaste salle d'ou nous apperçevons la lueur du jour, quelques pas de plus et nous débouchons sur la très photogénique sortie du Guiers Mort... Ciel bleu et soleils sont là pour nous acceuilir, c'est magique !!!

Traversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de Crolles
Traversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de CrollesTraversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de Crolles

Une petite heure de marche pour arriver à la voiture, puis on récupère l'autre véhicule au col du Coq, retour au camping, apéro et repas ...

Traversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de CrollesTraversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de Crolles

Dernier jour, grand beau temps. Nous allons en profiter pour monter au sommet de la Dent de Crolles et repérer l'entrée du P40. Nous avons face à nous le massif de Belledonne, la vue est magnifique. 

le plateau est encore bien enneigé. Le GPS nous donne l'entrée du trou, mais tout est recouvert de neige ! Patrick s'obstine, et jette des gros cailloux à l'endroit ou est censé se trouver l'entrée. Et jack pot, le pont de neige s'effondre sous nos yeux et l'entrée se dégage !! Bon le coin est un peu dangereux quand même ...

Traversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de CrollesTraversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de Crolles
Traversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de CrollesTraversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de Crolles
Traversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de CrollesTraversée Trou du Glaz Guiers Mort. Dent de Crolles

                                                                                                                                           Laure

Published by sct_aragnous
commenter cet article
9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 14:53

Participants Aragnous : Michel et Laure

Stage Perfectionnement organisé par la FFS, et plus précisément par le CDS 05

10 stagiaires venus des 4 coins de la France, et 3 cadres : Philippe, Carlos et David

Camp de base installé au camping du Lion à Bourg St Andéol, pour 4 jours

cavités : Goul de la Tannerie, Goul du Pont, Chadouillet

Au programme : 

jeudi 5 mai :  Matin : exercice de pose de fil d'ariane

                     Après-midi : plongée d'évaluation

                     Soir : cours théorique sur la consommation d'air et les règles à respecter

vendredi 6 mai : Matin : plongée de mise en pratique du cours de la veille : pose de fil et dépose de bouteille relai.

                      Après-midi : entrainement (au camping) de recherche de fil

                      Soir : cours théorique

Samedi 7 mai : matin : mise en pratique de la recherche de fil, avec la lumière puis sans !!!

retour les yeux fermés.

                       Après-midi : exercice de démelage sur le fil d'ariane (quand on se coince dessus)

                       Soir : cours théorique et film

Dimanche 8 mai : plongée avec mise en pratique de la théorie vue au cours du stage.

 Evaluation individuelle

 

                                                                                                                         Laure

Stage plongée spéléo Bourg St Andéol 5/8 mai 2016
Stage plongée spéléo Bourg St Andéol 5/8 mai 2016
Stage plongée spéléo Bourg St Andéol 5/8 mai 2016
Stage plongée spéléo Bourg St Andéol 5/8 mai 2016
Stage plongée spéléo Bourg St Andéol 5/8 mai 2016
Stage plongée spéléo Bourg St Andéol 5/8 mai 2016
Stage plongée spéléo Bourg St Andéol 5/8 mai 2016
Stage plongée spéléo Bourg St Andéol 5/8 mai 2016
Stage plongée spéléo Bourg St Andéol 5/8 mai 2016
Stage plongée spéléo Bourg St Andéol 5/8 mai 2016
Stage plongée spéléo Bourg St Andéol 5/8 mai 2016
Stage plongée spéléo Bourg St Andéol 5/8 mai 2016
Published by sct_aragnous
commenter cet article
19 avril 2016 2 19 /04 /avril /2016 12:06

Participants : 

SCT : Michel, Laure

JCC : Jean-Pierre, Véro

GSV : Patrick

Bourg-en -Bresse : Marilyne

Nous nous retrouvons comme prévu au rassemblement du 16/17 Avril, à Lescheraine dans le massif des Bauges, en Savoie.

Le week-end commence bien pour Patrick et nous deux, car nous nous retrouvons vendredi soir autour d'une bonne fondue aux cèpes !

Le lendemain, rendez-vous à 8h00 à la Féclaz avec le reste du groupe pour faire la traversée Garde-Cavale

Rassemblement Savoie/Traversée Garde-Cavale

Il y a encore un peu de neige, nous sommes à près de 1400m d'altitude. Avec le redoux, il risque d'y avoir pas mal d'eau dessous.

Malgrès les hésitations de Maryline pour retrouver l'entrée (qui pourtant est balisée de belles et grosses flêches rouges), nous voilà à 9h00 prêts à descendre.

Rassemblement Savoie/Traversée Garde-CavaleRassemblement Savoie/Traversée Garde-Cavale

Cette traversée permet d'atteindre le fabuleux collecteur du massif Revard-Feclaz, réseau complexe et labyrinthique de plus de 30km

Il reste encore un peu de neige dans les premiers puits

Rassemblement Savoie/Traversée Garde-Cavale
Rassemblement Savoie/Traversée Garde-CavaleRassemblement Savoie/Traversée Garde-Cavale

Quelques puits et ressauts, méandres, galeries, vires et désescalades, nous voilà dans la salle du chaos, ou nous devons faire quelques escalades un peu périlleuses et un peu de recherche d'itinéraire (Maryline ne reconnait pas la cavité ...)

Rassemblement Savoie/Traversée Garde-CavaleRassemblement Savoie/Traversée Garde-Cavale
Rassemblement Savoie/Traversée Garde-Cavale

Nous voilà au niveau d'un premier actif, le torrent de Retiède. De jolies cascades agrémentent notre parcours.

Rassemblement Savoie/Traversée Garde-Cavale

Vers 12h30, (une fois n'est pas coutûme), nous faisons la pause repas, dans un endroit le plus sec possible ! D'après Maryline nous avons bien avancé et effectué environ 40% de la progression. Ces fameux 40% vont devenir "la" référence ... Tient, du bruit derriere nous, serions nous suivi ? Oui, 3 spéléos super modernes équipés d'une belle et grande topo sur téléphone portable (hé oui... même sous terre !!!). Ils nous font prendre conscience que nous ne sommes pas si rapides que ça et que nous ne sommes pas là ou nous croyons être !!! Adieu les fameux 40% de Maryline !! Deux d'entre nous dont je terrai les noms par courtoisie avaient pris la topo à l'envers !! faut dire qu'elle est pas très lisible la topo des savoyards, et le réseau est tellement complexe !!! Mais ne nous cherchons pas d'excuses, nous ne sommes pas rapides, voilà tout ! Les 3 spéleos filent, nous disant qu'une équipe devrait suivre derriere. Nous ne les reverons plus, quant aux autres nous ne les verrons jamais !!!

Rassemblement Savoie/Traversée Garde-CavaleRassemblement Savoie/Traversée Garde-Cavale

Encore un point topo... Le doute s'installe... 40% ??? Moins ??? Là c'est sûr le doute s'est installé ...

Rassemblement Savoie/Traversée Garde-CavaleRassemblement Savoie/Traversée Garde-Cavale

Allons nous rater la fameuse tartiflette géante organisée ce soir à 20h00 ? Nous continuons et retrouvons l'actif.

Nous rejoingnons un autre affluent que nous remontons, puis une grande galerie fossile. Un puits et nous voilà dans le torrent de la Cavale. La jonction est faite.

A partir de là nous ne quitterons plus l'eau, pour le malheur de Véro. Il est vrai que sans néoprène l'eau n'est pas chaude et il faut absolument rester en mouvement. En plus avec la fonte des neiges le débit est remarquablement fort !! Il est pénible de remonter le courant dans de telles conditions. Un peu trop intense la séance d'aqua-marche !!

Rassemblement Savoie/Traversée Garde-CavaleRassemblement Savoie/Traversée Garde-Cavale
Rassemblement Savoie/Traversée Garde-Cavale

Nous évitons au maximum l'eau, au prix d'accrobaties parfois hasardeuses. En temps normal, à l'étiage, on ne se mouille que les jambes. Mais là ça monte bien plus haut et la néoprène aurait pu servir. De tout côtés coulent des cascades et affluents qui viennent grossir le débit du torrent.

Rassemblement Savoie/Traversée Garde-Cavale

Magnifiques formes d'érosion, cascades et vasques bouillonantes, je prend un peu de temps pour faire des photos et Michel pour filmer. Les autres nous distancent. Nous accelerons le pas, mais on ne parvient pas à les rattraper. Quelle pêche ils ont !! D'un coup, et un peu par hasard nous apperçevons de la rubalise en hauteur, indiquant une remontée vers une galerie sèche. Etonnant qu'ils ne nous aient pas attendu là. Nous continuons encore mais le doute est là. Sont-ils vraiment devant ou ont-ils raté la bifurcation et continué tout droit ? Nous nous posons, attendons, nous n'avons pas la topo, c'est eux qui l'ont, on ne sait pas vraiment ou nous sommes, et d'ailleurs personne ne sait ou nous sommes puisque nous n'avons pas eu le temps de nous inscrire au congrés... erreur fatale !!! Et en plus, comble du malheur on va rater la tartiflette !  Par dépit Michel tente un marquage dans la glaise de la paroi pour leur laisser un indice de notre passage...

Voilà dans quel état mental nous nous trouvons quand soudain nous entendons des cris, les voilà. En fait ils avaient continué tout droit et risquaient d'aller très loin s'il ne s'en étaient pas aperçu.

Notre progression continu,  nous retrouvons l'eau.

Rassemblement Savoie/Traversée Garde-Cavale
Rassemblement Savoie/Traversée Garde-Cavale
Rassemblement Savoie/Traversée Garde-Cavale
Rassemblement Savoie/Traversée Garde-Cavale
Rassemblement Savoie/Traversée Garde-Cavale

Je n'ai qu'une peur c'est qu'avec ce débit anormalement haut, un passage siphone. Il faudrait alors faire demi-tour, Véro pourrait-elle le supporter ? Je garde mes inquiétudes pour moi, ne voulant pas les transmettre à mes compagnons. Nous verrons bien...

Enfin nous voilà aux fameux bains Turcs, après une longue progression dans l'eau. Et bizarrement, cet endroit ou nous aurions dû nous mouiller le plus, n'a pas plus d'eau que d'habitude, bizarre... Nous savons enfin ou nous sommes, à une grosse heure de la sortie. La tartiflette a encore une chance ....

Rassemblement Savoie/Traversée Garde-CavaleRassemblement Savoie/Traversée Garde-Cavale

Nous sortons petit à petit de l'actif, mais comble de malchance, le plafond s'abaisse et nous oblige à ramper... dans l'eau ...

Enfin les derniers puits de sortie, dont un P19 qui nous parait interminable, car arrosé par une eau de fonte des neiges et parcouru d'un petit courant d'air glacial.

Sortie verglacée pour couronner le tout... Mais quel plaisir de sortir au soleil et pas sous la pluie !!!

Rassemblement Savoie/Traversée Garde-CavaleRassemblement Savoie/Traversée Garde-Cavale
Rassemblement Savoie/Traversée Garde-Cavale

Encore une demi heure de marche, et ... à nous la tartiflette !!!

Et cette équipe sensée être derrière nous ? Nous apprendrons le lendemain qu'ils se sont perdus pour de bon, une personne en hypothermie, un secours déclenché et une sortie à 4h du mat ! Bon, on s'en est finalement bien tirés.

Rassemblement Savoie/Traversée Garde-Cavale

                                                                                                                                             Laure

Published by sct_aragnous
commenter cet article